Archives de Tag: affinage

La croisade pour le Cathare.

Lui ça faisait un moment que je l’avais repéré avec sa croix occitane. Comme marqué au fer (blanc) de ses origines. C’est la classe sur un plateau non?

Je vous présente donc le Cathare, originaire du Languedoque Roussillong ou Haute-Garonneu ou Midi Pyrénées, selon des sources restées secrètes (sud oblige), d’Occitanie quoi. Chacun voit le Midi à sa porte apparemment.

Figurez-vous qu’il m’a été impossible de trouver quoique ce soit sur son histoire, il est donc fort possible qu’il soit récent, si un spécialiste veut bien m’éclairer.

En forme de disque (si je dis plat c’est un pléonasme non?) au lait cru de chèvre. Délicatement saupoudré de cendre, son emblème traité en réserve, ça c’est pour les amateurs d’art, en langage fromager on dit en défonce (ce qui est nettement moins en réserve), sa pâte est blanche, molle et lisse (tiens ça me rappelle quelqu’un), molle à croûte fleurie quand on parle en spécialistes que nous allons devenir.

Son affinage est court (2-4 semaines) car le fromage est plat, et comme plus il s’affine plus il s’affine…

Mais je suis trop bababoule comme on dit en langue d’Oc, goûtons-le!
photo (7)

(assiette, verre et nappe prêtés par le stand 17 « Mimi les assiettes » Puces du Canal, Lyon-France)

On l’a humé avec force, puis beaucoup éternué parce qu’on avait le nez plein de cendre. Mais non voyons nous ne sommes pas fadas.

« Ca sent la biquette » se sont exclamé les enfants, son mari même ajouterais-je narquoise que je suis, ou même la maison de la biquette!

Après on a abîmé le beau dessin, il le fallait, et nous avons découvert son cœur ivoire crémeux et son dessous plus affiné.

Le goût de chèvre était marqué mais pas du tout agressif, la texture est soyeuse, très fine, quelques petits craquements de cendre sous la dent (véridique). On est entre douceur et affinage.

Le Sancerre très doux bu avec faisait bien ressortir le petit goût d’herbe du lait du fromage.

Ce petit cathare ne révolutionne pas un plateau mais ce serait une hérésie de ne pas le goûter. J’ai honte c’est affreux. Je cours me cacher jusqu’à la prochaine dégustation.

Publicités